Boisdeffre, Gonse et Mercier

Image - Boisdeffre, Gonse et Mercier

Commentaires

Charles-Arthur Gonse (1838-1917) était sous-chef d'état-major au moment de l'affaire Dreyfus. Lorsque Picquart découvre, début 1896, qui est les véritable traitre, il en fait part à Gonse qui lui dit : "Si vous ne dites rien, personne ne le saura".Le général Auguste Mercier (1833-1921) était ministre de la Guerre de 1893 à 1895, au moment du déclenchement de l'affaire Dreyfus. Lors du procès de Rennes, il annonce la publication de pièces décisives visant à accuser Dreyfus, notamment un original du bordereau annoté par Guillaume II de Prusse. Il n'apportera jamais ces preuves et soutiendra la culpabilité de Dreyfus jusqu'à sa mort.Le général Raoul de Boisdeffre (1839-1919) fut l'artisan de l'alliance militaire avec la Russie. En 1896, en tant que chef d'Etat-major général, il charge Henry de faire grossier le dossier d'accusation contre Dreyfus. Suite aux aveux et au suicide d'Henri, Boisdeffre démissionne. 

Auteur

Non déterminé

Date

Août 1899

Origine

Bibliothèque nationale de France, département des estampes et photographies

Mots-clés

  • Affaire Dreyfus
  • Procès de Rennes
  • Boisdeffre
  • Gonse
  • Mercier