Les Rougon-Macquart

click Entre 1869 et 1893, Zola est pris par le travail continu que lui impose le cycle des Rougon-Macquart, conçu d’abord comme un ensemble de dix romans, puis élargi à une série de vingt romans. Le sous-titre qui a été retenu, « Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire », marque bien les conditions selon lesquelles se réalise cette entreprise romanesque.

http://carbonbikerepair.com.au/?encifkodf=opzioni-binarie-videolive&bf8=da

roulette strategie für binäre optionen Il s’agit d’insérer l’aventure d’une famille dans un cadre qui la dépasse et l’explique à la fois ; ou plutôt, il s’agit d’écrire l’histoire du Second Empire à travers une succession de drames familiaux. En juillet 1871, Zola note dans la préface à La Fortune des Rougon, où il définit le programme narratif du cycle : « Les Rougon-Macquart, le groupe, la famille que je propose d’étudier a pour caractéristique le débordement des appétits, le large soulèvement de notre âge qui se rue aux jouissances. » Il ajoute que ses personnages « racontent » le Second Empire  » à l’aide de leurs drames individuels ». – « du guet-apens du coup d’Etat à la trahison de Sedan ».

site de rencontre top face

http://www.idfopoitiers.fr/maskoer/1617 Une circonstance inattendue, bien qu’espérée, a légitimé toute l’entreprise, « lachute des Bonaparte » ; elledonne au romancier « le dénouement terrible et nécessaire » de son oeuvre… » Celle-ci est, dès aujourd’hui, complète ; elle s’agite dans un cercle fini ; elle devient le tableau d’un règne mort, d’une étrange époque de folie et de honte. » (Alain Pagès, Guide Zola, Ellipses, 2002)

go to site

http://vitm.com/wp-content/themes/default/404.php Retrouvez ici les 20 romans des Rougon-Macquart, dans l’édition originale publiée par l’éditeur Charpentier.

go here