Les Rougon-Macquart

Entre 1869 et 1893, Zola est pris par le travail continu que lui impose le cycle des Rougon-Macquart, conçu d’abord comme un ensemble de dix romans, puis élargi à une série http://topdatingsitesreview.com/ de vingt romans. Le sous-titre qui a été retenu, « Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire », marque bien les conditions selon lesquelles se réalise cette entreprise romanesque.

Il s’agit d’insérer l’aventure d’une famille dans un cadre qui la dépasse et l’explique à la fois ; ou plutôt, il s’agit d’écrire l’histoire du Second Empire à travers une succession de drames familiaux. En juillet 1871, Zola note dans la préface à La Fortune des Rougon, où il définit le programme narratif du cycle : « Les Rougon-Macquart, le groupe, la famille que je propose d’étudier a pour caractéristique le débordement des appétits, le large soulèvement de notre âge qui se rue aux jouissances. » Il ajoute que ses chiefessays.net personnages « racontent » le Second Empire  » à l’aide de leurs drames individuels ». – « du guet-apens du coup d’Etat à la trahison de Sedan ».

Une circonstance inattendue, bien qu’espérée, a légitimé toute l’entreprise, « lachute des Bonaparte » ; elledonne au romancier « le dénouement terrible et nécessaire » de son oeuvre… » Celle-ci est, dès aujourd’hui, complète ; elle s’agite dans un cercle fini ; elle devient le tableau d’un règne mort, d’une étrange époque de folie et de honte. » (Alain Pagès, Guide Zola, Ellipses, 2002)

Retrouvez ici les 20 romans des Rougon-Macquart, dans l’édition originale publiée par l’éditeur Charpentier.