Femme au divan noir

Image - Femme au divan noir

Commentaires

"Henner a fait son chemin avec moins de bruit. C'est un artiste doux et rêveur, avec une préférence marquée pour un mélange de tons connus et d'oppositions de tons inédites. On a dit avec raison qu'il a déployé tout son talent dans sa Femme au divan noir (1869). Nous avons devant nous tout simplement une femme nue, allongée sur une étoffe noire ; une tache blanche sur un fond noir comme l'encre. Mais Henner a utilisé toute une gradation de tons dans le blanc et le noir. La chair passe d'une nuance d'or pâle jusqu'à l'or rouge, tandis que le noir va d'une transparence crépusculaire jusqu'aux ténèbres opaques d'une nuit d'orage. L'effet en est pour le moins frappant. La trouvaille une fois faite, Henner la reprend sur tous les tons. Presque toutes les femmes qu'il peint portent du noir. Son Christ mort se détache sur des ténèbres épaisses. Son tableau Le Soir représente une blanche figure féminine au milieu d'une forêt toute noire. Les Naïades répètent le même motif, mais sur une échelle agrandie ; six femmes qui viennent de se baigner sont groupées près d'une rivière ; l'herbe est noire, les arbres sont noirs. Je ne condamne en aucune façon Henner, car il y a dans cette idée préconçue beaucoup de franchise, une intelligence très profonde de l'harmonie des tons et une transcription fort originale de la nature."(Emile Zola, L'école française de peinture en 1878).

Auteur

Jean-Jacques Henner (1829-1905)

Date

1869

Origine

Musée des Beaux-Arts, Mulhouse

Mots-clés

  • Jean-Jacques Henner