La Derelitta

Image - La Derelitta

Commentaires

"C'était à peine éclairée par le jour mourant, une figure de femme, assise sur un soubassement de pierre, au seuil d'un grand et sévère logis, dont on semblait l'avoir chassée. Les deux battants de bronze venaient de se refermer à jamais, et elle demeurait là, drapée dans une simple toile blanche, tandis que ses vêtements épars, lancés rudement, au hasard, traînaient sur les épaisses marches de granit. Elle avait les pieds nus, les bras nus, la face entre ses mains convulsées de douleur, une face qu'on ne voyait pas, que les ondes d'une admirable chevelure noyaient, voilaient d'or fauve. Quelle douleur sans nom, quelle honte affreuse, quel abandon exécrable, cachait-elle ainsi ? Cette rejetée, cette obstinée d'amour, dont on rêvait dans fin l'histoire, d'un coeur éperdu ? On la sentait adorablement jeune et belle, dans sa misère, dans ce lambeau de linge drapé à ses épaules..."(Emile Zola, Rome, Paris, Charpentier, 1896)

Auteur

Sandro Botticelli (Alessandro Filipepi, dit) (1445-1510)

Date

Vers 1495

Origine

Palazzo Pallavicini Rospigliosi, Galleria Aurora, Rome

Mots-clés

  • Botticelli
  • Les Trois Villes
  • Rome