L’Angélus

peinture 632 Angélus Millet

Commentaires

"Il me reste à terminer par le paysage. Ici, la bataille naturaliste est gagnée depuis longtemps. C'est par le paysage que notre école est allée à la dévotion de la nature. Toute la génération des grands paysagistes, morts aujourd'hui, Théodore Rousseau, Corot, Millet, Daubigny, est partie la première à la recherche du vrai, plantant des chevalets en pleine campagne, retournant aux éternelles sources de l'observation et de l'analyse. À cette heure, il ne reste que des élèves de ces maîtres ; mais le branle est donné, il n'y a plus de paysage en dehors de l'étude sur nature, il ne vient à aucun peintre l'idée grotesque de s'enfermer dans son atelier pour composer des arbres." (Emile Zola, Le naturalisme au Salon de 1880).

Auteur

Jean-François Millet (1814-1875)

Date

1857-1859

Origine

Paris, Musée d'Orsay

Mots-clés

  • Jean-François Millet
  • Salon