Les fonds du syndicat Dreyfus

Image - Les fonds du syndicat Dreyfus

Commentaires

Sur le piedestal on lit : Aide au traître.Le Kikeriki était un journal antisémite à Vienne, un des plus acharnés contre Dreyfus et Zola.Cette caricature est une attaque directe contre le Syndicat juif dont on a beaucoup parlé pendant l'affaire Dreyfus. Voir à ce sujet l'article de Zola dans Le Figaro du 1er décembre 1897, « Le Syndicat », dans lequel Zola précise sa pensée. Il n’a rien contre les Juifs, rien pour non plus. Seule la vérité lui importe : « Et je parle d’eux bien tranquillement, car je ne les aime ni ne les hais. Je n’ai parmi eux aucun ami qui soit près de mon cœur. Ils sont pour moi des hommes, et cela suffit ».

Auteur

Non déterminé

Date

1898

Origine

Kikeriki, Vienne, 1898

Mots-clés

  • Affaire Dreyfus
  • Antisémitisme
  • Autriche