Les raboteurs de parquet

Image - Les raboteurs de parquet

Commentaires

Don des héritiers Caillebotte par l'intermédiaire d'Auguste Renoir, son exécuteur testamentaire, ce tableau constitue une des premières représentations du prolétariat urbain. Présenté au Salon de 1875, le tableau est refusé par le Jury, sans doute choqué par ce réalisme cru. Caillebotte se joindra aux impressionnistes et présentera son tableau à la seconde exposition du groupe en 1876, en même temps que Degas présentera ses premières Repasseuses.Zola, critique d'art n'apprécie guère ce tableau : "M.Caillebotte a des Raboteurs de parquets d'un relief étonnant. Seulement, c'est là de la peinture bien anti-artistique, une peinture propre, une glace, bourgeoise à force d'exactitude. Le décalque de la vérité, sans l'impression originale du peintre, est une pauvre chose." (Le Sémaphore de Marseille, 30 avril-1er mai 1876, Lettre de Paris)

Auteur

Gustave Caillebotte

Date

1875

Origine

Paris, Musée d'Orsay

Mots-clés

  • Gustave Caillebotte