M. Angelo (Goujet) et Hélène Petit (Gervaise)

Image - M. Angelo (Goujet) et Hélène Petit (Gervaise)

Commentaires

 L'Assommoir (1877) est adapté au théâtre par William Busnach. Ce drame en 5 acte et 9 tableaux, créé au Théâtre de l'Ambigu le 18 janvier 1879, rencontre un vif succès. 250 représentations sont données à Paris, suivies d'une tournée en province.Neuvième tableau : Dans la détresse glaciale d’une nuit d’hiver, Gervaise en guenille, la tête couverte d’un vieux fichu, mendie. C’est là qu’elle en est arrivée. Virginie et son amant Lantier sortent de l’Elysée-Montmartre. Gervaise s’approche et tend lamain. Virginie lui dit : “Tu ne sais donc pas que depuis le jour du lavoir, je guette ton malheur ! Je t’ai tout pris, tu n’as plus rien.” A ce moment, Virginie reçoit un coup de couteau dans la main. C’est son mari, Poisson, qui vient de se faire justice. L’homme frappe également mortellement Lantier. Gervaise recule et tombe évanouie sur le banc. Elle meurt de faim et de froid dans les bras de Goujet qui sort du restaurant où sont célébrées ses noces. Arrive Bazouge, le croque-mort qui, s’adressant à Gervaise, termine le drame par le mot du livre : “Fais dodo, ma belle”.

Auteur

Emile Zola

Date

1879

Origine

BnF, Département des Estampes

Mots-clés

  • Assommoir
  • Adaptation
  • Théâtre
  • Busnach
  • Nadar