Une campagne

Image - Une campagne

Commentaires

Alfred Dreyfus, à bout de force, est obliger d'accepter la grâce, reconnaissant implicitement sa culpabilité. Le décret est signé le 17 septembre 1899 et Dreyfus est libéré deux jours plus tard. Dans le même temps, à Paris, Jules Guérin, président de la Ligue antisémite, refusant d'obtempérer au mandat d'amener porté contre lui et d'autres dirigeants de ligues, s'est retranché au 51, rue de Chabrol dans les locaux du Grand Orient de France. Après 38 jours de résistance, il se rendit le 20 septembre 1899.

Auteur

Non déterminé

Date

21 septembre 1899

Origine

La Croix, 21 septembre 1899

Mots-clés

  • Affaire Dreyfus
  • Procès de Rennes
  • Grâce
  • Fort Chabrol