Vue de Crystal Palace

Image - Vue de Crystal Palace

Commentaires

Zola passera onze mois d'exil en Angleterre, suite à l'affaire Dreyfus. Il consignera les souvenirs des trois premiers mois d'exil dans Pages d'exil. A gauche de cette photo on aperçoit une de ces anglaises à bicyclette dont Zola parlera dans Pages d'exil et, sur la droite, on peut voir le vendeur de pastels dont parlera Denise dans le livre de souvenirs qu'elle écrivit sur son père, Emile Zola raconté par sa fille.Parlant des anglaises, Zola écrira : " Je ne pense pas, en tout cas, me montrer un hôte impoli en disant qu'elles sont charmantes à bicyclette et qu'elles m'ont réconcilié avec la jupe." (Emile Zola, Pages d'exil)"A Crystal Palace, il y avait deux pauvres : "les pauvres de papa", disait Jacques. L'un était un vieux mendiant qui balayait le trottoir et la chaussée et faisait un chemin "pour les dames", dans la boue et la neige. L'autre traçait des dessins sur le trottoir, vendait des pastels aux violentes couleurs qui nous remplissaient d'admiration, Jacques et moi. A l'artiste, au balayeur, Zola chaque jour, portait une aumône." (Denise Leblond-Zola, Emile Zola raconté par sa fille)

Auteur

Emile Zola

Date

1898

Origine

Collection particulière

Mots-clés

  • Exil
  • Angleterre
  • Londres
  • Affaire Dreyfus